Accès Direct
  • Partager cet article sur :

Votez pour le Jardin Potager!

06/10/2017

VOTEZ ET FAITES VOTER POUR CETTE SOLUTION

Dans le cadre de la consultation publique lancée par les États généraux de l'Alimentation, une question en particulier a retenu l'attention des membres du Pacte pour le Jardin : Comment favoriser l’accès du plus grand nombre à une alimentation suffisante et saine ?

Pour le Pacte, dont la FNMJ fait partie, la réponse passe par le développement des jardins potagers individuels et collectifs!

Le jardin potager : une solution efficace à développer

Produire soi-même, dans son jardin potager, les légumes et les petits fruits que l’on va consommer, constitue une solution simple, économique, dynamique et saine.

Le jardin potager possède de solides arguments : il constitue un circuit ultra-court, de la plante à l’assiette. Il favorise une alimentation saine, basée sur les légumes de saison ou mis en conserve à la maison. Il produit des aliments sûrs puisque la culture est maîtrisée et sans gâchis car le jardinier composte les déchets sur place.

Les potagers privés représentent plus de 300 000  hectares en France. Ils permettent aux familles qui les cultivent de bénéficier d’un apport important de légumes et de petits fruits frais. De plus, la pratique du jardin potager favorise la bonne santé physique et morale.

En conséquence : Il faut développer cette possibilité en permettant la culture de légumes dans les règlements intérieurs de tous les lotissements.

Les potagers collectifs (jardins familiaux gérés par des associations ou jardins partagés) sont des lieux de production importante et de qualité. Des familles de tous milieux et de tous horizons ont l’opportunité d’y produire une très grande partie de leurs besoins annuels en légumes, plantes aromatiques et petits fruits. Ces jardins sont aussi des lieux créateurs de lien social où l’on partage astuces, conseils et récoltes. Situés sur des terrains le plus souvent mis à disposition par des collectivités (mairies, départements, bailleurs sociaux), la demande en parcelles de jardins est nettement supérieure à l’offre.  logo Pacte pour le Jardin

En conséquence : il faut protéger les jardins collectifs par une loi pour éviter que ces terrains soient bétonnés sans contreparties.

Il faut développer les jardins collectifs en incitant toutes les collectivités à en créer.

Il faut encourager la production familiale de légumes, fruits et plantes aromatiques par des campagnes de sensibilisation du grand public.

VOTEZ ET FAITES VOTER POUR CETTE SOLUTION


  • Distributeurs phyto
  • Agrément des entreprises
  • Formulaire Cerfa
  • Eco-DDS
  • Eco-mobilier
  • Médiation de la consommation
  • Catalogue Phyto
  • Ma Plante, Mon Bonheur
  • Commerces de proximité
  • La Maison de Loupy - Apprends à vivre avec ton chien
  • Métiers des Jardineries
  • par Alain Delavie
  • Certification Plante bleue
  • Jardins de France
  • Certification MPS
  • Oiseaux de la Nature
  • Jardiner Autrement
  • Plants de pomme de terre
  • Apprends les gestes simples pour bien vivre avec les chiens
  • L'eau, une ressource précieuse pour le jardin
  • News Jardin TV
  • HortiQuid
  • Jardinons à l'Ecole
  • Salon du Végétal
  • Rendez-vous aux Jardins
  • Jardins, Jardin
  • Floralies internationales de Nantes
  • Journées des Collections
  • Plant Event
  • Expozoo Paris Animal Show
  • Spoga+Gafa
  • CNVVF
  • CDCF
  • GNIS
  • VAL'HOR
  • IGCA
  • CNCH
  • PRODAF
  • VEGEPOLYS
  • Excellence Végétale
  • SNHF
  • PROMOJARDIN
  • PACTE POUR LE JARDIN
  • FAFSEA