Accès Direct
  • Partager cet article sur :

Chiens/Chats : sec ou humide dans leurs gamelles ?

23/08/2015

Au rayon petfood, les propriétaires de chiens ou de chats ont l’embarras du choix. Les fabricants ne cessent de diversifier leur offre, et le néophyte, en quête du meilleur produit pour son compagnon à quatre pattes, a parfois du mal à s’orienter.

Comment le guider ? Première étape, avant de s’intéresser à la race, à l’âge, au mode de vie ou aux problèmes particuliers de l’animal concerné : aider le client à trancher entre aliments secs ou humides. Selon Patrice Roumat, chef de marché Animalerie chez Côté Nature, ce choix s’impose de lui-même pour nourrir un chien. « En raison de son gabarit souvent plus volumineux, il réclame des rations beaucoup plus importantes qu’un chat. Or, à valeur nutritive égale, un kilo de croquettes revient bien moins cher que l’équivalent de pâtées humides… Celles-ci sont, rappelons-le, jusqu’à 80 % composées d’eau ». D’ailleurs, les leaders du marché l’ont bien compris : rares sont ceux qui proposent des denrées humides de qualité premium ou super premium à l’attention des canidés.

Côté félins, en revanche, le segment humide haut de gamme figure toujours en bonne place dans les linéaires des animaleries. D’une part, car elle réclame un budget plus abordable que pour un chien, d’autre part, parce que les chats sont beaucoup plus sensibles à l’appétence des produits et se lassent vite d’un seul type de repas. Pour satisfaire leur gourmandise, une foule de recettes raffinées existent : mousselines, mijotés, bouchées… Et les portions individuelles (sachets, boîtes ou barquettes) répondent mieux au goût compte tenu de la variété des matous que les gros conditionnements. En outre, l’alimentation humide permet d’éviter des pathologies rénales bien connues chez le chat. Elle apporte à ce petit buveur un complément d’eau souvent nécessaire.

En revanche, pour prendre soin d’un chaton en croissance, combler les carences des seniors, résoudre les troubles d’obésité d’un chat d’intérieur et/ou castré, lutter contre les boules de poils, entretenir la beauté du pelage de certaines races, c’est plutôt vers les croquettes qu’on aura tendance à se tourner. Comme pour les chiens, la segmentation des aliments secs est généralement plus affinée et mieux adaptée à des besoins spécifiques. Quitte à mixer régulièrement avec de l’humide, ce n’est pas les petits gourmets qui s’en plaindront !


  • Distributeurs phyto
  • Agrément des entreprises
  • Formulaire Cerfa
  • Où déposer vos déchets chimiques?
  • Eco-mobilier
  • Certification MPS
  • Médiation de la consommation
  • Catalogue Phyto
  • Ma Plante, Mon Bonheur
  • Commerces de proximité
  • La Maison de Loupy - Apprends à vivre avec ton chien
  • Les plants de légumes
  • par Alain Delavie
  • Certification Plante bleue
  • Jardins de France
  • Oiseaux de la Nature
  • Jardiner Autrement
  • Plants de pomme de terre
  • Apprends les gestes simples pour bien vivre avec les chiens
  • L'eau, une ressource précieuse pour le jardin
  • News Jardin TV
  • HortiQuid
  • Jardinons à l'Ecole
  • Jardiniers de france
  • Salon du Végétal
  • Rendez-vous aux Jardins
  • Jardins, Jardin
  • Floralies internationales de Nantes
  • Journées des Collections
  • Plant Event
  • Expozoo Paris Animal Show
  • Spoga+Gafa
  • CNVVF
  • CDCF
  • GNIS
  • VAL'HOR
  • IGCA
  • CNCH
  • PRODAF
  • VEGEPOLYS
  • Excellence Végétale
  • SNHF
  • PROMOJARDIN
  • PACTE POUR LE JARDIN
  • FAFSEA