Accès Direct
  • Partager cet article sur :

Biocontrôle: Désherber

10/04/2018

bannière titre Techniques et produits de biocontrôle pour désherber

Des “mauvaises herbes” dans votre jardin ?

Pour les plantes isolées :

Utiliser une binette ou un outil similaire pour enlever la plante et ses racines.

Utiliser des produits à base d’acides portant la mention « biocontrôle » pour dessécher la partie aérienne de la plante.

Pour les parcelles à désherber :

Etouffer les plantes indésirables avec une natte de paillage ou en utilisant d’anciens tapis en fibre naturelle. Laisser ce matériel en place durant 6 mois.

Empêcher l’installation des “mauvaises herbes” :

Anticiper l’apparition de ces plantes indésirables lors de la création de nouveaux espaces.

Une allée : Posez du feutre géotextile entre la couche de terre et celle de sable.

Un chemin pavé : Posez des dalles à intervalles réguliers pour créer un passage dans le jardin (Figure 1). Posez les dalles au niveau du sol pour faciliter le passage de la tondeuse.

Figure 1 : Chemin pavé (© A. Piacibello)

En pleine terre : Le paillage limite l’apparition des plantes indésirables. Utilisez les tontes de gazon, des écorces ou des débris végétaux pour créer un paillage organique (Figure 2). Utilisez des graviers, ardoises ou billes d’argiles pour créer un paillage minéral. Pensez aux plantes couvre-sol qui permettent de coloniser rapidement un sol nu et de concurrencer l’espace vis-à-vis des plantes indésirables.

Figure 2 : Paillis de cosses de sarrasin (© D. Jardel)

Redessiner son jardin

Choisir des matériaux de qualité et adaptés aux contraintes de climat et de terrain.

Entretenir régulièrement ses aménagements.

Réduire la largeur de ses allées. Cet ajustement permet une diminution de travail pour contrôler les  « mauvaises herbes » dans cette zone.

Enherber les zones non cultivées.
Avec une tonte haute, les plantes indésirables devront lutter pour la lumière et l’espace. Pensez à laisser des zones non tondues afin que les insectes auxiliaires s’y refugient (Figure 3).


Figure 3 : Zone de refuge pour les auxiliaires dans une prairie (© G. Carcassès)

C’est souvent par habitude que des plantes sont désignées comme « mauvaises ». Une meilleure connaissance de celles-ci peut amener à changer de point de vue et ainsi découvrir certaines espèces qui peuvent être utiles pour la biodiversité.

Pour en savoir plus

Les « mauvaises herbes » ont de très bonnes capacités de dispersion :

  • Grâce à leurs graines qui leur assurent une multiplication importante d’une année sur l’autre;
  • Par leur système racinaire qui se développe très profondément ou au contraire s’étale en surface pour former de nouvelles tiges.

Il est donc nécessaire d’éradiquer ces plantes rapidement dès leur apparition.

Télécharger la fiche technique biocontrôle
"Techniques et produits de biocontrôle pour désherber"


  • Distributeurs phyto
  • Agrément des entreprises
  • Formulaire Cerfa
  • Où déposer vos déchets chimiques?
  • Eco-mobilier
  • Certification MPS
  • Médiation de la consommation
  • Catalogue Phyto
  • Ma Plante, Mon Bonheur
  • Commerces de proximité
  • La Maison de Loupy - Apprends à vivre avec ton chien
  • Les plants de légumes
  • par Alain Delavie
  • Certification Plante bleue
  • Jardins de France
  • Oiseaux de la Nature
  • Jardiner Autrement
  • Plants de pomme de terre
  • Apprends les gestes simples pour bien vivre avec les chiens
  • L'eau, une ressource précieuse pour le jardin
  • News Jardin TV
  • HortiQuid
  • Jardinons à l'Ecole
  • Salon du Végétal
  • Rendez-vous aux Jardins
  • Jardins, Jardin
  • Floralies internationales de Nantes
  • Journées des Collections
  • Plant Event
  • Expozoo Paris Animal Show
  • Spoga+Gafa
  • CNVVF
  • CDCF
  • GNIS
  • VAL'HOR
  • IGCA
  • CNCH
  • PRODAF
  • VEGEPOLYS
  • Excellence Végétale
  • SNHF
  • PROMOJARDIN
  • PACTE POUR LE JARDIN
  • FAFSEA