Accès Direct
  • Partager cet article sur :

Espèces invasives : des règlements en préparation

08/10/2014

Depuis toujours les plantes voyagent de par le monde, avec le vent, les courants et les hommes. Plantées dans les jardins pour leur caractère ornemental, certaines s'échappent dans la nature, s'installent à la faveur de conditions qui leur conviennent et parfois supplantent les espèces locales. Elles se développent d'autant mieux que les prédateurs qui en régulaient le développement dans leur milieu d'origine (mammifères herbivores, insectes, oiseaux) n'ont pas fait le voyage avec elles…  En réponse à ce phénomène naturel pouvant poser problème, les jardineries se mobilisent au sein de l'interprofession horticole pour devenir force de proposition.

 

Entretien avec Patrick Abadie, représentant de la FNMJ au groupe de travail interprofessionnel sur les plantes invasives* et responsable Qualité & Approvisionnements végétaux chez Truffaut.

Comment définir une plante invasive ?

Faisons d'abord la différence entre une plante envahissante dans un jardin qui est seulement un cauchemar en terme d'entretien et une espèce invasive capable de supplanter les autres espèces sur de très grandes surfaces dans la nature, ce qui nuit à la biodiversité ou à la sécurité, par rapport à la propagation du feu notamment. Un règlement européen applicable en 2016 venant d'être adopté et certaines de ces plantes étant éventuellement commercialisées, l'interprofession Val'hor travaille sur un code de conduite professionnel sur les plantes exotiques envahissantes.

Cette appellation est-elle volontairement plus nuancée ?

En effet. Pour une espèce comme Buddleia davidii, considérée comme invasive, il existe des variétés qui sont incapables de se ressemer et donc ‘’inoffensives’’. Puisqu'il faudra établir des listes, nous préférons citer des noms précis de plantes (genres, espèces et variétés si nécessaire). Une première liste concernera les plus problématiques dont nous proposerons l'arrêt de la commercialisation. Une autre liste concernera des plantes qui ne posent problème que dans certaines conditions et dans certaines zones géographiques. Nous proposons qu'elles fassent l'objet de recommandations particulières auprès des clients afin qu'ils soient bien informés.

Qui choisirez-vous pour définir le caractère plus ou moins envahissant de ces plantes ?

Nous nous appuierons sur des études scientifiques complètes. Nous tenons également à faire valoir des critères socio-économiques. Ce phénomène n'étant pas récent, certaines plantes sont à présent largement commercialisées ou même devenues emblématiques d'une région…

 


*Participe également au groupe de travail pour la FNMJ Stéphane d’Halluin, responsable Développement durable chez Botanic.


  • Distributeurs phyto
  • Agrément des entreprises
  • Formulaire Cerfa
  • Où déposer vos déchets chimiques?
  • Eco-mobilier
  • Certification MPS
  • Médiation de la consommation
  • Catalogue Phyto
  • Ma Plante, Mon Bonheur
  • Commerces de proximité
  • La Maison de Loupy - Apprends à vivre avec ton chien
  • Les plants de légumes
  • par Alain Delavie
  • Certification Plante bleue
  • Jardins de France
  • Oiseaux de la Nature
  • Jardiner Autrement
  • Plants de pomme de terre
  • Apprends les gestes simples pour bien vivre avec les chiens
  • L'eau, une ressource précieuse pour le jardin
  • News Jardin TV
  • HortiQuid
  • Jardinons à l'Ecole
  • Jardiniers de france
  • Salon du Végétal
  • Rendez-vous aux Jardins
  • Jardins, Jardin
  • Floralies internationales de Nantes
  • Journées des Collections
  • Plant Event
  • Expozoo Paris Animal Show
  • Spoga+Gafa
  • CNVVF
  • CDCF
  • GNIS
  • VAL'HOR
  • IGCA
  • CNCH
  • PRODAF
  • VEGEPOLYS
  • Excellence Végétale
  • SNHF
  • PROMOJARDIN
  • PACTE POUR LE JARDIN
  • FAFSEA